Quels sont les 7 éléments de la décoration intérieur ?

By 7 février 2020Décoration d'intérieur

Lorsque l’on pense à la décoration intérieur, des mots comme créativité et flair viennent immédiatement à l’esprit mais beaucoup seraient surpris de constater qu’il s’agit d’un domaine scientifique. Les architectes d’intérieur professionnels suivent généralement un ensemble de « règles » informelles, basées sur des principes et des éléments spécifiques de l’architecture d’intérieur. Ces éléments de décoration intérieur comprennent l’espace, la ligne, les formes, la lumière, la couleur, la texture et le motif et le maintien de leur équilibre est la clé de la création d’un intérieur particulièrement esthétique.

En plus d’améliorer l’apparence d’une pièce, la mise en harmonie de ces éléments apportera également une fonctionnalité accrue. Pour commencer, un décorateur d’intérieur évaluera la pièce en fonction de ces éléments de design d’intérieur puis les utilisera pour masquer ou améliorer les diverses caractéristiques et défauts de l’espace. Au minimum, les sept éléments suivants doivent toujours être pris en compte dans la création de tout intérieur.

L’aménagement de l’espace

La base d’un intérieur, l’espace est un concept fondamental à comprendre, vous assurant d’être le mieux équipé pour profiter de ce qui vous est offert. L' »espace » disponible ne peut généralement pas être facilement modifié (bien que parfois un designer puisse avoir le luxe de le faire), vous devez donc travailler avec ce que vous avez à l’intérieur des limites physiques de la pièce.

Dans le domaine de la décoration d’intérieur, nous avons le luxe de travailler dans un espace tridimensionnel (longueur, largeur et hauteur). Cet espace tridimensionnel peut être rempli ou laissé vide, en fonction de ce que vous devez réaliser du point de vue de la fonctionnalité et du design.

L’espace peut être divisé en deux catégories : l’espace positif et l’espace négatif. L’espace positif est l’espace contenant des objets, tandis que l’espace négatif est l’espace ouvert/vide (y compris tout espace entre les objets). Il est essentiel de trouver un équilibre entre les espaces positifs et négatifs d’une pièce pour éviter le surpeuplement ou, à l’autre extrémité du spectre, l’éparpillement.

Cet équilibre sera influencé par les besoins du client dans la zone ou la pièce spécifique et sa fonctionnalité requise. Par exemple, un espace négatif est nécessaire pour les voies de circulation. Il est également crucial de tenir compte de l’échelle et de la taille des meubles et des objets placés dans une pièce car cela peut servir à faire paraître l’espace plus grand ou plus petit en fonction du résultat souhaité.

Un objet haut comme une bibliothèque peut donner l’illusion d’être haute. Différents styles de design se prêteront à différentes utilisations de l’espace. Par exemple, un design minimaliste aura beaucoup plus d’espace négatif que votre design intérieur.

La ligne directrice

Les lignes horizontales, verticales et dynamiques contribuent à façonner une pièce et à guider le regard. Les lignes horizontales, créées par les tables et autres surfaces, donnent un sentiment de stabilité, de formalité et d’efficacité.

Les architectes d’intérieur mettent en évidence les lignes horizontales pour donner à une pièce une apparence plus large et plus longue, et pour attirer l’œil vers un point central.

Les lignes verticales, créées par des éléments tels que les fenêtres et les portes, évoquent un sentiment de liberté et de force. Sur le plan fonctionnel, l’accentuation des lignes verticales donne souvent l’illusion d’une pièce plus grande. Souvent utilisées dans les salles à manger, les entrées et les bureaux, les lignes verticales doivent être incorporées avec sagesse afin de ne pas laisser les habitants mal à l’aise.

Les lignes dynamiques font référence aux lignes diagonales, en zigzag ou courbes. Ce sont des lignes diagonales, en zigzag ou courbes, que l’on retrouve par exemple dans les escaliers et qui fournissent de l’énergie et du mouvement. Stimulantes pour l’œil, les lignes dynamiques captent notre attention plus longtemps. Cependant, trop de lignes dynamiques dans une pièce peuvent être gênantes et éclipser les lignes horizontales ou verticales.

Dans l’idéal, les architectes d’intérieur trouveront un équilibre en intégrant différentes lignes. Pour ce faire, Cocoon choisit généralement une ligne dominante, en fonction du brief du client et du sentiment qu’il souhaite transmettre dans l’espace.

La disposition

La disposition varie en fonction de la forme de la pièce, ainsi que tous les objets qui s’y trouvent. En d’autres termes, il s’agit de la forme physique de tout ce qui est tridimensionnel. Les formes peuvent généralement être décrites comme géométriques ou naturelles. Les formes géométriques sont des lignes dures et des bords carrés qui ont souvent l’air d’avoir été créées par l’homme, tandis que les formes naturelles sont des formes plus organiques qui semblent avoir été créées par la nature.

Une autre chose à prendre en considération pour la forme sont les proportions et l’échelle de la pièce par rapport aux objets qui y sont placés. L’ajout des formes similaires peut créer une harmonie et un équilibre, tandis que l’ajout de trop de formes différentes peut avoir un résultat déroutant. Un espace est généralement plus agréable si la forme dominante est répétée dans des objets mineurs dans toute la pièce.

La Lumière

La lumière naturelle ou artificielle est un aspect essentiel de tout espace. Sans elle, tous les autres éléments ne pourraient pas briller à leur plein potentiel. La lumière peut être divisée en trois catégories : l’éclairage de travail (objectif défini), l’éclairage d’accentuation (mise en valeur des objets) et l’éclairage d’ambiance (ajout d’ambiance).

Lorsque l’on envisage l’éclairage, il est important d’aborder les activités qui seront entreprises dans l’espace. La qualité et la quantité doivent être évaluées ici. Par exemple, un bureau aura besoin d’un éclairage clair pour que les travailleurs puissent voir clairement et agir avec vigilance. D’autre part, l’éclairage d’un salon peut être appliqué avec une touche plus douce. L’utilisation d’un variateur d’intensité permet de rendre un espace beaucoup plus polyvalent. L’éclairage naturel doit toujours être pris en considération et peut être manipulé grâce à un placement judicieux des portes, des fenêtres et même des miroirs.

Au-delà de sa fonction, la lumière à la capacité de créer l’ambiance et l’atmosphère d’un espace tout en définissant la couleur, la ligne et la texture. En outre, tout bon décorateur d’intérieur sait que les luminaires sont un élément visuel en soi qui peut ajouter la bonne dose de résistance à n’importe quel design.

La couleur

La couleur est une science à part entière et c’est un autre élément extrêmement important que les décorateurs d’intérieur maîtrisent. Elle à la capacité de créer une ambiance, de définir l’unité et de modifier la perception de la taille d’un espace.

La psychologie de la couleur ne doit pas être sous-estimée et sera utilisée au mieux par tout décorateur d’intérieur compétent. La couleur peut évoquer des souvenirs et susciter des émotions en stimulant une réaction physique et psychologique dans notre corps. Par exemple les verts et les bleus attirent le calme et sont adaptés aux chambres à coucher, tandis que le rouge attire l’appétit et se retrouve donc souvent dans les cuisines.

Lorsque vous réfléchissez à la couleur d’une pièce, pensez d’abord à l’usage qui en sera fait et aux activités qui s’y dérouleront. Ensuite, réfléchissez à la manière dont l’éclairage naturel et artificiel affectera la couleur choisie, de jour comme de nuit, étant donné que la lumière peut modifier notre perception des couleurs. Enfin, réfléchissez à la taille de l’espace. Les décorateurs d’intérieur incorporent souvent des couleurs plus claires ou plus vives dans les petits espaces pour donner l’illusion d’un plus grand espace. Des couleurs plus foncées peuvent donner une dimension puissante à un espace plus grand.

La texture

La texture fait référence à la surface tactile d’un objet ou d’une finition. C’est un élément qui est souvent négligé, mais qui à vraiment la capacité d’apporter une dimension unique à la pièce. Tout comme il mélange les couleurs et les motifs, un décorateur d’intérieur mélange les textures dans un espace pour donner une impression subtile de profondeur. Pensez brillant, grossier, lisse… Des meubles aux accessoires en passant par le tissu, la texture à la capacité d’ajouter de l’intérêt et des détails ce qui la rend visuellement agréable à l’œil. En fait, elle donne une impression d’espace.

La texture se présente sous deux formes : la texture visuelle et la texture réelle. La texture visuelle fait référence à la texture perçue par l’œil. En d’autres termes, il s’agit de l’impression de texture que l’on obtient en ne regardant qu’un objet. Cet effet se présente généralement sous la forme d’un motif. Les textures réelles ou tactiles peuvent être vues ou ressenties et présentent des caractéristiques 3D. Par exemple, un coussin pelucheux et coloré peut être apprécié non seulement à l’œil mais aussi au toucher.

En général, si un objet manque dans une pièce, un bon décorateur d’intérieur sera en mesure de distinguer qu’il est dû à un manque de texture. La texture joue un rôle dans chaque objet sélectionné pour une pièce et il est donc préférable de la gérer avec une attention particulière dès le début. L’emplacement de chaque objet par rapport à la texture de l’objet à côté de lui ajoutera également de l’importance et du contraste au design fini.

Le motif

Associé à la couleur, le motif offre une utilisation similaire à la texture en ce sens qu’il peut ajouter de l’attrait à une pièce. Un motif est créé par l’utilisation d’un dessin répétitif et peut être trouvé dans le papier peint, les tissus d’ameublement, les tapis et les tissus. Les motifs sont de différents types, tels que les rayures, les motifs géométriques, picturaux, organiques, les motifs et les imprimés d’animaux.

Lors de la mise en œuvre d’un modèle, il est préférable de considérer d’abord la taille et le style d’une pièce. L’introduction d’un motif dans une petite pièce doit être faite avec parcimonie, afin d’éviter d’encombrer l’espace. Toutefois, comme nous l’avons vu dans la section sur l’élément de ligne, les motifs qui créent des lignes verticales ou horizontales peuvent être utilisés pour donner une impression d’espace plus intense. Des motifs complexes composés de couleurs et de lignes contrastantes peuvent animer une pièce, mais il est préférable de les utiliser sous la forme d’un mur d’accent. En ce qui concerne le style, il est essentiel de savoir dans quelle catégorie se situe le motif pour s’assurer que l’essence de la pièce est préservée. Par exemple, pour les pièces de style traditionnel, il faut incorporer des imprimés organiques et floraux. Pour une touche contemporaine, il convient d’expérimenter des motifs géométriques et abstraits, amusants à utiliser et fonctionnels, qui peuvent donner vie à une pièce. En règle générale, il est préférable d’inclure un maximum de trois motifs, tous issus de la même palette de couleurs.

Vous souhaitez opter pour une décoration d’intérieur à Grenoble et sur la région Rhône Alpes ? Faites appel à l’entreprise Cocoon en visitant le site https://decoratrice-interieur-grenoble.fr

marc

Author marc

More posts by marc
Contactez Moi
close slider

Votre nom et prénom (obligatoires)

Votre email (obligatoire)

Votre téléphone (obligatoire)

Sujet

Comment m'avez vous connu ? (obligatoire)

Votre message